Accueil > Actualités ultramarines > Vient de paraître Le peuplement ancien en Basse-Guinée (XIIe-XIXe siècle) de (...)

Vient de paraître Le peuplement ancien en Basse-Guinée (XIIe-XIXe siècle) de Sixeau Daouda Koné chez L’Harmattan

Le 20 juin 2015 à 14h40

Vient de paraître Le peuplement ancien en Basse-Guinée (XIIe-XIXe siècle) de Sixeau Daouda Koné chez L’Harmattan, "Histoire africaine", 366 p. ISBN : 978-2-343-06087-3 Prix : 35,15 € (existe aussi en version électronique).

"Ce livre est une tentative de reconstitution ethnographique d’une partie de la population ancienne de l’actuelle Guinée, qui est un pays dont le territoire a été pendant longtemps une partie intégrante de plusieurs grands empires ouest-africains (Gáná, Sósó et Mali), qui se sont succédé sur une longue période (VII° -XVI° siècles). La recherche a consisté à regrouper et à analyser les sources orales et documentaires ainsi que l’ensemble des travaux universitaires les plus aboutis pour comprendre les origines et la trajectoire des groupes lignagers établis en Basse-Guinée. En effet, l’ouvrage montre que c’est l’éclatement de ces grands empires qui a poussé peu à peu les populations vers les rives du Niger et l’embouchure du fleuve Sénégal. Les constellations ethno-lignagères Sósóé, Bà.gà, Nâlù, Konagi, Lãduma, Mâni, Mixifo.re, Téntiné, Tenda, tous d’origine Ka.goro, résulteraient de ces grandes migrations qui les mèneraient par suite dans les montagnes du Fu.ta-Jalo où ils seront rejoints par les Pulli animistes.
La pratique du troc, facilitée par un système d’évaluation des produits, va leur permettre de vivre en harmonie. Mais un autre groupe de Fulbé, musulmans arrivés de Masina au Futàa-Jalo, déclenchera le jihad parmi cette population animiste. Ce qui poussa les animistes à descendre en Basse Côte de Guinée où ils vont créer plusieurs royaumes : Bena, Kolisokho, Soumbouya, Tabunsu, le royaume de Dobirika et Sogoboli. Certains groupes seront islamisés, d’autres christianisés, et changeront leurs noms et même leurs prénoms en fonction du monothéisme d’adoption. En migrant en Basse Côte de Guinée, les Maninka se sont fondus dans un groupe ethnique plus important, les Sosoé, notamment par les liens matrimoniaux. L’arrivée des Européens en vagues successives et régulières dès la fin du XVIe siècle va conduire la Guinée à entrer dans la phase la plus désastreuse de son histoire, faite de traite des Noirs et de colonisation."

Sixeau Daouda KONÉ est guinéen. Ancien footballeur international de son pays, il a été enseignant au collège d’enseignement moderne et technique E. Domoraud de Man en Côte dïvoire avant de s’envoler pour la France où il a poursuivi ses études supérieures couronnées par un doctorat en anthropologie de l’université Paris VIIl. Il mène actuellement une carrière d’enseignant-formateur et de médiateur familial et culturel dans la région parisienne. On lui doit la création de Boloba Equipe mobile, une association spécialisée dans les médiations ethno-cliniques et les consultations transculturelles en France.