Accueil > Actualités ultramarines > Appel à contribution pour la journée d’étude "Dépasser la Françafrique. La (...)

Appel à contribution pour la journée d’étude "Dépasser la Françafrique. La France en dehors de son “pré-carré” africain (XIX-XXIe siècles)" (Centre d’histoire de Sciences Po, Paris, 20 novembre 2015)

Le 24 juin 2015 à 14h32

CFP/Appel à contribution
Dépasser la Françafrique
La France en dehors de son “pré-carré” africain (XIX-XXIe siècles)
Beyond Françafrique
France outside of its traditional sphere of African influence
19th-21st centuries

Sciences Po, Paris, Centre d’Histoire, vendredi 20 novembre 2015



Appel à contribution jusqu’au 30 juin 2015



L’étude de la politique de la France en Afrique est souvent limitée aux interactions avec les pays issus de son (ancien) espace impérial : le « pré-carré ». Cela a encouragé l’émergence du discours sur le caractère « unique » ou « exceptionnel » de ces liens tout en nourrissant les critiques envers la France, vue comme un acteur « néo-colonial » en Afrique. Cette vision restreinte de l’engagement français en Afrique tend aujourd’hui à être complétée par un corps croissant des travaux universitaires qui prennent en compte les espaces en dehors de ce « pré-carré ».
L’ouverture progressive des archives, concomitante avec l’essor de l’histoire globale ou connectée des empires et de la décolonisation offre de nouvelles perspectives sur la présence de la France en Afrique pendant la période coloniale ou post-coloniale. Même si les recherches sur la décolonisation française ou la politique de coopération, publiées récemment, prennent pour point de départ l’ancienne Communauté française, elles démontrent aussi comment la politique française à cette époque a été façonnée par les dynamiques régionales, continentales ou globales. D’autres publications, thèses de doctorat ou projets de recherche en cours, contestent la pertinence du cadre exclusivement « francophone » : soit ils complètent des recherches précédentes, réalisées par les politologues, sur des études de cas portant sur l’Afrique du Sud ou le Nigéria, soit encore, ils dévoilent les relations largement négligées avec les pays héritant d’autres empires coloniaux en Afrique (belge, britannique, portugais, etc.). La perspective transnationale et l’approche en termes de « politique par le bas » ont également stimulé les analyses des circuits, des réseaux, des transferts culturels ou technologiques entre la France et les pays situés en dehors de sa zone d’influence traditionnelle. Cette perspective plus globalisante a, par conséquent, mis en lumière les connections triangulaires entre la France, l’Afrique francophone et non-francophone.
L’objectif de cette journée d’études est de rassembler les chercheurs travaillant sur différents aspects de l’engagement français en Afrique en dehors de son « pré-carré », à la fois pendant la période coloniale et post-coloniale, afin de faire un état des lieux et de proposer de nouvelles pistes de recherche. Nous invitons les communications de toutes disciplines, préparées en anglais ou en français, portant en particulier, mais non exclusivement sur :


- la présence officielle de la France dans les régions au-delà du « pré-carré », y compris sur différentes dimensions de ces politiques (politique, économique, militaire, stratégique ou culturelle) et différents niveaux (international, continental, régional, bilatéral).
- le rôle des acteurs non-gouvernementaux, des réseaux et les méthodes
- les contacts culturels, la circulation des idées, les transferts technologiques
- migrations entre la France, ses anciennes colonies et d’autres régions de l’Afrique de même que les dynamiques et influence de ces mouvements
- les interprétations du concept de l’Afrique « non-francophone »
- le rôle des leaders africains dans l’engagement français en Afrique « hors champs »

Les communications de 250-300 mots sont à envoyer à Anna Konieczna (anna.konieczna@sciencespo.fr) et Joanna Warson (joanna.warson@port.ac.uk) avant le 30 juin 2015.

The study of France’s policy in Africa has frequently focused on the interactions with its (former) Empire, the “pré-carré”. This has given rise to a narrative of uniqueness and exceptionality, whilst simultaneously contributing to critiques of France as a “neo-colonial” actor in Africa. However, a growing body of new scholarly research suggest that the time is now ripe for a reassessment of this restrictive vision.

The progressive opening up of archives in France and elsewhere, along with the expansion of global and connected histories of empire and decolonisation, has shed new light on the France’s presence in Africa in colonial and post-independence era. Despite taking as their starting point the French traditional zone of influence, many recently published works on French decolonisation and the politics of cooperation explore the regional, continental and global dynamics that shaped French policy in Africa. There are also a growing number of publications, doctoral theses and on-going research projects that break free of the “Francophone” framework entirely. Some of these complete previous political science case studies of French policy in South Africa or Nigeria. Others go further still, uncovering largely unknown relations between France and the (former) British, Belgian and Portuguese imperial spaces in Africa. Adopting a transnational perspective or a “politique par le bas” approach has enabled the study of circuits, networks (formal and informal) and the movement of ideas and people between France and the spaces outside of its traditional sphere of African influence. This global perspective, in turn, has also brought to light triangular connections between France, Francophone and non-Francophone Africa.

It is the aim of this study day to build upon this emergent field bringing together scholars working on all aspects of French engagement with Africa “hors champs” both in colonial and post-colonial period. Researchers from different disciplines are invited to submit proposals, either in French or in English, for papers dealing with all aspects of France’s interactions outside of its traditional sphere of African influence. Papers can explore, but are not restricted to, the following themes :


- The official French presence in regions of Africa outside of the “pré carré”, including the different dimensions of these policies (political, military, strategic, cultural, economic) and how these relations operated at different levels (international, continental, regional, bilateral).
- The role of non-governmental French actors, including official and non-official networks.
- Cultural contacts and circulation and diffusion of ideas
- Migrations between France, its (former) African colonies, and other regions of Africa, including the impetus behind these movements and their impact.
- French interpretations of “non-Francophone” Africa.
- The role of Africans in French engagement with Africa “hors champs”.



Paper proposals of 250-300 words should be sent to Anna Konieczna (anna.konieczna@sciencespo.fr) and Joanna Warson (joanna.warson@port.ac.uk) by Tuesday 30 June 2015.

Organisers : Dr Anna Konieczna (Sciences Po), Malcolm Théoleyre (Centre d’Histoire, Sciences Po), Dr Joanna Warson (University of Portsmouth).

Source de l’information :
http://francophone.port.ac.uk/?p=664
https://twitter.com/UoP_Francophone/status/598027478679040001
http://chsp.sciences-po.fr/actualite/depasser-la-francafrique
https://www.h-net.org/announce/show.cgi?ID=222482