Accueil > Actualités ultramarines > Exposition "Tromelin. L’île des esclaves oubliés" (Nantes, 17 octobre 2015-30 (...)

Exposition "Tromelin. L’île des esclaves oubliés" (Nantes, 17 octobre 2015-30 avril 2016)

Le 24 octobre 2015 à 17h35

Exposition
Tromelin
L’île des esclaves oubliés

Du 17 octobre 2015 au 30 avril 2016
Du mardi au dimanche, de 10H à 18h
Château des Ducs de Bretagne (Nantes)
Bâtiment des expositions



"Parti de Bayonne le 17 novembre 1760, l’Utile, un navire de la compagnie française des Indes orientales, s’échoue le 31 juillet 1761 sur l’île de Sable (aujourd’hui île Tromelin), un îlot désert de 1 km² au large de Madagascar. Il transporte 160 esclaves malgaches achetés en fraude, destinés à être vendus à l’île de France (l’île Maurice actuelle). L’équipage regagne Madagascar sur une embarcation de fortune, laissant 80 esclaves sur l’île, avec la promesse de venir bientôt les rechercher. Ce n’est que quinze ans plus tard, le 29 novembre 1776, que l’enseigne de vaisseau, futur chevalier, Tromelin, commandant la corvette La Dauphine, sauve les huit esclaves survivants : sept femmes et un enfant de huit mois.
Cette exposition a l’ambition d’évoquer une page importante de l’histoire maritime, ainsi que la question de la traite et de l’esclavage dans l’océan Indien, illustrées par ce naufrage et ses rescapés malgaches qui tentèrent de survivre pendant près de quinze années sur cet îlot inhospitalier. L’exposition rendra également compte des efforts conjoints du Groupe de recherche en archéologie navale (GRAN) et de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) pour mener des fouilles terrestres et sous-marines sur l’île. L’étude de ce naufrage et de la vie des rescapés a fait l’objet d’une recherche pluridisciplinaire, afin d’élucider les circonstances du drame et de documenter au mieux les conditions de vie des survivants.
L’exposition, qui présente les recherches historiques, archéologiques et environnementales effectuées sur Tromelin, est prévue sous deux versions, à partir du même corpus, pour permettre son itinérance simultanée en métropole et dans l’océan Indien, avec une scénographie commune mais adaptée aux lieux d’accueil.
Cette exposition est reconnue d’intérêt national par le ministère de la Culture et de la Communication/Direction générale des patrimoines/Service des musées de France. Elle bénéficie à ce titre d’un soutien financier exceptionnel de l’État. Cette exposition, en coproduction avec l’Inrap, bénéficie du soutien exceptionnel du ministère des Outre-Mer (MOM).
En parallèle de l’exposition, des planches originales de BD du dessinateur Sylvain Savoia sont présentées du 17 octobre au 3 janvier : De l’esquisse à l’album, Tromelin en bande dessinée."

Commissariat scientifique : Max Guérout, Groupe de Recherche en Archéologie Navale et Thomas Romon, Institut national de recherches archéologiques préventives
Chef de projet : Pierre Chotard - musée d’histoire de Nantes

Le journal d’exposition
Le dossier de presse
Le communiqué de presse

On consultera avec intérêt le site du Château des Ducs de Nantes et celui de l’INRAP (Institut national de recherche archéologique préventive) dans leur page respective consacrée à l’exposition.

L’INRAP propose un "magazine" de grand intérêt consacré à Tromelin et a publié un ouvrage consacré à Tromelin en 2010 et republié et actualisé en 2015.

Merci à Gildas Salaün (https://twitter.com/GildasSalaun) de nous avoir signalé cette importante exposition