Accueil > Actualités ultramarines > À paraître Marie-Étienne Peltier, capitaine corsaire de la République (...)

À paraître Marie-Étienne Peltier, capitaine corsaire de la République (1762-1810) : du long cours à la course de Tugdual de Langlais aux éditions Coiffard

Le 11 octobre 2017 à 17h07

À paraître (5 novembre 2017) Marie-Étienne Peltier, capitaine corsaire de la République (1762-1810) : du long cours à la course de Tugdual de Langlais aux Éditions Coiffard, 2017, 240 p. ISBN : 9-782919-339471 Prix : 27,5 €.
Préface de Philippe Haudrère, de l’Académie de marine, professeur honoraire à l’Université d’Angers.


"Tugdual de Langlais entraîne ses lecteurs une nouvelle fois dans le monde maritime. Après la vie de L’armateur préféré de Beaumarchais, Jean Peltier Dudoyer, celui qui a aidé au transport de l’aide aux Insurgents américains et mené une vie passionnante jusqu’à l’océan Indien.
Dans ce nouveau récit, l’auteur nous fait suivre les aventures du fils de Jean Peltier, Marie-Étienne, capitaine au long cours, qui va devenir capitaine corsaire pendant la Révolution française.
Les Anglais seront ses premières prises et le hasard lui fera capturer un navire américain qui l’a agressé. Il se trouve ainsi être une des causes de la déclaration de la « Quasi-War » (Quasi-guerre) entre la France et le pays dont son père avait soutenu l’indépendance, les États-Unis.
Capturé lui-même plusieurs fois par les Anglais, il rentre toujours rapidement en France, sans doute grâce à son frère Jean-Gabriel, journaliste contre-révolutionnaire qui travaillait pour le Foreign Office à Londres... et représentait le premier roi d’Haïti auprès de Georges III d’Angleterre ! Période difficile à vivre, où les familles sont divisées.
La course le mènera dans l’océan Atlantique Sud et à Saint-Domingue. Son goût de l’aventure lui fera rejoindre ensuite l’océan Indien, comme son père, et même les Indes danoises. Madagascar verra la fin de cette vie passionnante.
Tugdual de Langlais, qui a vécu quelques années à Madagascar, est allé pour ses recherches en Angleterre, en Hollande, aux Canaries, aux Antilles, au Cap de Bonne-Espérance, à l’Île Maurice. Il nous offre ici une recherche particulièrement bien documentée."
Patrick Villiers (Professeur émérite en histoire moderne de l’université du Littoral-Côte d’Opale).







Tugdual de Langlais est membre de The Royal Society of Arts and Sciences of Mauritius et de La Société de l’Histoire de l’Île Maurice. Il est notamment l’auteur de L’armateur préféré de Beaumarchais, Jean Peltier Dudoyer (2015, chez Coiffard)

Un merci chaleureux à M. Tugdual de Langlais pour nous avoir signalé la parution de cet ouvrage précieux.