Accueil > Actualités ultramarines > Soutenance de thèse d’Anthony Guyon "De l’indigène au soldat. Les tirailleurs (...)

Soutenance de thèse d’Anthony Guyon "De l’indigène au soldat. Les tirailleurs sénégalais en France de 1919 à 1940. Approche anthropologique et prosopographique" (Montpellier, 15 décembre 2017)

Le 6 décembre 2017 à 17h41

Soutenance de thèse d’Anthony Guyon
’De l’indigène au soldat
Les tirailleurs sénégalais en France de 1919 à 1940
Approche anthropologique et prosopographique’

Salle des Actes - Site Saint-Charles
Rue du professeur Henri Serre
Université Montpellier 3
Vendredi 15 décembre 2017 à 14 heures



Résumé de la thèse : "Le rapatriement des archives de Moscou en deux temps devrait permettre un formidable renouvellement du questionnement sur la période de l’entre-deux-guerres. Pour les troupes coloniales et plus précisément les tirailleurs sénégalais, ces archives offrent d’une part des informations sur les effectifs de ces troupes, leur positionnement et leur recrutement. D’autre part, elles ouvrent des perspectives sur un champ jusqu’ici peu travaillé : la formation des tirailleurs sénégalais. En effet, nous disposons désormais de sources comptables (budgets, devis) pour évaluer le coût des camps de formation ainsi que des hôpitaux réservés à ces troupes. Par ailleurs, les rapports d’inspection d’officiers sur la tenue de ces camps, ainsi que les conseils de médecins reconnus montrent à quel point l’état-major a eu pour souci d’améliorer l’hygiène des camps. Puis, nous disposons de fichiers individuels sur le personnel sous-officier postulant à l’école des sous-officiers indigènes de l’école de Fréjus-Saint-Raphaël. Le tout sera complété par des archives départementales dépouillées dans le Var et l’Hérault, ceci permettra d’apporter un point de vue local à ce travail de recherche. nous cherchons à nous inscrire dans une approche militaire initiée par Jean-Charles Jauffret avec les combattants d’Algérie, Hubert Heyriès avec les garibaldiens et Jean-François Muracciole avec les Français libres. Nous espérons replacer le combattant dans un cadre général en analysant ce qui se passe dans les périodes hors-combat, comment ont été formés les tirailleurs sénégalais ? Quel était la stratégie de l’état-major concernant leur utilisation ? Quelle a été la place de ces soldats au sein de l’armée française ?"

Anthony GUYON vous annonce avec plaisir, la soutenance de sa thèse de
doctorat, réalisée sous la direction du Professeur Hubert HEYRIÈS
et intitulée :
« De l’indigène au soldat. Les tirailleurs sénégalais en France de 1919 à 1940. Approche anthropologique et prosopographique »

Le vendredi 15 décembre 2017 à 14 heures
Salle des Actes- Site Saint-Charles- Université Montpellier 3-
Rue du Professeur Henri Serre

Le jury est composé de :
- Madame Julie d’ANDURAIN, Professeur d’histoire contemporaine, Université de Lorraine-Metz
- Monsieur François COCHET, Professeur émérite d’histoire contemporaine, Université de Lorraine-Metz
- Madame Anne-Marie GRANET-ABISSET, Professeur d’histoire contemporaine, Université de Grenoble
Alpes
- Monsieur Hubert HEYRIÈS, Professeur d’histoire contemporaine, Montpellier 3
- Monsieur Jean-François MURACCIOLE, Professeur d’histoire contemporaine, Montpellier 3

Vous êtes cordialement invités à la soutenance, ainsi qu’au pot qui la suivra
(réponse si possible avant le 7 décembre ag.anthonyguyon@gmail.com)






Un grand merci à notre collègue Anthony Guyon (cf. la fiche de présentation sur le site nonfiction.fr) pour le signalement de la soutenance de sa thèse et pour lequel nous formulons les vœux les meilleurs.