Accueil > Actualités de la SFHOM > Vient de paraître L’obsession communale. La Calle, un territoire de la (...)

Vient de paraître L’obsession communale. La Calle, un territoire de la colonisation dans l’Est algérien, 1884-1957 de Christine Mussard aux Presses Universitaires de Provence

Le 16 février 2018 à 16h55

Vient de paraître L’obsession communale. La Calle, un territoire de la colonisation dans l’Est algérien, 1884-1957 de Christine Mussard aux Presses Universitaires de Provence, "Le temps de l’histoire", 2018, 356 p. ISBN : 9791032001462 Prix : 27 €.

"Le modèle communal français sert de référent à l’organisation administrative du territoire de l’Algérie française. Dans les années 1880, l’espace conquis a vu se multiplier une déclinaison d’entités communales diverses, dont la commune mixte. Pour ses concepteurs, la création de cette circonscription a une visée singulière : étendre la colonisation dans l’intérieur du pays par l’accroissement du peuplement européen dans des villages ; favoriser le contact entre colons et colonisés et développer une « éducation civique » de ces derniers. Constructions transitoires vers des commune de plein exercice, telles qu’elles existent en métropole, les communes mixtes perdurent néanmoins jusqu’en 1956, soit près de dix ans après leur mort institutionnelle.
La commune mixte de La Calle est érigée en 1884 et se délite en pleine guerre d’indépendance. Sa position frontalière avec la Tunisie contribue au façonnement de son histoire, celle d’un territoire de colonisation qui se développe et se rétracte au gré des mobilités de populations attirées par l’offre foncière du Protectorat. Dans le temps du conflit, c’est aussi la situation frontalière qui fait de cette marge de l’empire français aux confins du Constantinois un espace stratégique, une terre de repli et de ressources. Cet ouvrage analyse le processus de construction puis d’effacement d’un espace administratif inédit en contexte colonial. Il vise aussi à saisir, dans le temps long de l’Algérie rurale, les divers modes d’appropriation d’un territoire par l’ensemble des groupes qui forment son espace social."



Christine Mussard (https://twitter.com/ChriMussard) est maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université d’Aix-Marseille (ESPE), et rattachée au laboratoire IREMAM. Après une thèse consacrée à l’étude de la production d’une commune mixte, elle poursuit ses recherches sur la fabrique et l’évolution politique et sociale des villages de colonisation algériens.

Ouvrage publié avec le soutien de l’Institut de recherches et d’études sur les mondes arabes et musulmans, Iremam (https://twitter.com/IREMAM7310/), Aix Marseille Université, Cnrs, Aix-en-Provence, France.
http://iremam.cnrs.fr/spip.php?article4801