Accueil > Actualités ultramarines > Le Projet de l’UNESCO "La Route de l’Esclave" soutient la série de (...)

Le Projet de l’UNESCO "La Route de l’Esclave" soutient la série de documentaires "Les Routes de l’esclavage"

Le 1er mai 2018 à 12h13

Le projet La Route de l’esclave de l’UNESCO
soutient la série de documentaires
« Les routes de l’esclavage ».



"Le projet La Route de l’esclave de l’UNESCO soutient la série de documentaires « Les routes de l’esclavage ». Coproduite par ARTE et soutenue par d’autres partenaires nationaux et internationaux, la série retrace l’histoire des traites négrières du VIIe au XIXe siècle.
Cette initiative est le fruit d’une ample investigation historique. Elle s’appuie sur l’expertise de Salah Trabelsi, historien et membre du Comité Scientifique International du projet « La Route de l’esclave » ; des membres du Comité Scientifique de l’Histoire générale de l’Afrique : Elikia M’Bokolo ; Doulaye Konaté ; Paul Lovejoy et Catherine Coquery Vidrovitch ; et des scientifiques tels qu’Edward Alpers, Isabel Castro Henriques, Miriam Cottias et Suzanne Schwar.

La chaîne de télévision belge RTBF débutera la diffusion télévisée de la série, le 27 et 28 avril, suivie par ARTE, le 1er mai, et par France Ô, les 2 et 9 mai. Une projection des épisodes 3 et 4, suivie d’un débat en présence des coréalisateurs Fanny Glissant et Juan Gélas, a lieu à Saint-Denis, France, le 26 avril 2018.

En partenariat avec la Ligue de l’Enseignement Fédération de Paris et dix mairies de Paris (France), plusieurs cycles de projection destinés au scolaire et au grand public auront lieu du 2 au 25 mai. Chaque projection sera suivie d’un débat avec un(e) membre de l’équipe du film ou avec un(e) historien(ne).

Cette série de documentaires et sa large diffusion dans les médias, auprès du grand public et dans les milieux scolaires, est en accord avec les objectifs du projet La Route de l’esclave de l’UNESCO, et nous invite à agir ensemble contre toutes les formes d’esclavage.

Catherine Coquery Vidrovitch, historienne et conseillère lors de la réalisation du documentaire, lancera Les Routes de l’esclavage : Histoire des traites africaines VIe–XXe siècle, paru aux éditions Albin Michel et Arte Editions. Cet ouvrage de référence sera en librairie à partir du 2 mai."



La Route de l’Esclave - UNESCO



"L’ignorance ou l’occultation d’événements historiques majeurs constitue un obstacle à la compréhension mutuelle, à la réconciliation et à la coopération entre les peuples. Ainsi, l’UNESCO a décidé de briser le silence sur la traite négrière et l’esclavage qui ont impliqué tous les continents et provoqué des bouleversements considérables qui modèlent en conséquence nos sociétés modernes.
Lancé en 1994 à Ouidah, Bénin, sur proposition d’Haïti, le projet « La Route de l’esclave : résistance, liberté, héritage » poursuit les objectifs suivants :
- contribuer à une meilleure compréhension des causes et des modalités d’opération de l’esclavage et de la traite négrière ainsi que des enjeux et des conséquences de l’esclavage dans le monde (Afrique, Europe, Amériques, Caraïbes, Océan Indien, Moyen Orient et Asie) ;
- mettre en lumière les transformations globales et les interactions culturelles issues de cette histoire ;
- contribuer à une culture de la paix en favorisant la réflexion sur le pluralisme culturel, le dialogue interculturel et la construction des nouvelles identités et citoyennetés.

Bénéficiant des orientations d’un Comité Scientifique International, le projet poursuit ses actions pour encourager de nouvelles recherches dans des régions négligées, définir de nouvelles approches pour l’enseignement de cette histoire, élaborer de nouveaux guides pour l’identification, la préservation et la promotion des sites et itinéraires de mémoire liés à la traite négrière et l’esclavage, promouvoir les contributions des personnes d’ascendance africaine à la construction des sociétés contemporaines et enfin préserver les archives écrites et le patrimoine immatériel lié à cette histoire.
Depuis 2012, de nouvelles orientations conceptuelles ont été élaborées pour le projet et présentées aux États membres afin de tenir compte du nouveau contexte international. Elles définissent les domaines d’action principaux du projet en réponse aux grands enjeux inscrits dans l’Agenda international, et particulièrement au programme d’action de la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine (2015-2024), tels que :
- mémoire, histoire et héritages partagés
- interculturalité, transculturalité et nouvelle formes d’identité et de citoyenneté
- droits humains, lutte contre le racisme et la discrimination, nouvelles solidarités et nouvel humanisme
- l’Afrique et ses diasporas d’hier et d’aujourd’hui
- cultures vivantes et création artistique contemporaine (figuration et scénographie de l’esclavage)
- éducation interculturelle, culture de la paix et dialogue interculturel."

Source de l’information :
http://www.unesco.org/new/fr/social-and-human-sciences/themes/slave-route/sv000/news/watch_the_documentary_series_slavery_routes_on_tv/
http://www.unesco.org/new/fr/social-and-human-sciences/themes/slave-route/