Accueil > Actualités ultramarines > Vient de paraître Le sel. De l’esclavage à la mondialisation de Jean-Claude (...)

Vient de paraître Le sel. De l’esclavage à la mondialisation de Jean-Claude Hocquet aux éditions du CNRS

Le 19 février 2019 à 09h20

Vient de paraître Le sel. De l’esclavage à la mondialisation de Jean-Claude Hocquet aux Éditions du CNRS, 2019, 328 p. ISBN : 978-2-271-11673-4 Prix : 25 €.

"Le sel, généreusement dispensé par la nature, a joué un rôle fondamental dans les diverses cultures humaines. Indispensable aux êtres vivants, présent dans chaque foyer, il donne saveur aux aliments, permet de les conserver et joue un rôle biologique important dans l’équilibre d’un organisme. Consommé par tous quotidiennement, on lui accorde également une valeur rituelle et symbolique, voire un pouvoir magique. Produit unique et abondant, il est néanmoins souvent caché, enfoui dans le sol ou bien en dissolution dans la mer. Les hommes ont donc fait preuve, depuis les temps préhistoriques, de beaucoup d’ingéniosité à l’extraire. Comment le sel est-il produit ? Où le trouve-t-on ? Comment s’échange-t-on cette denrée ? Qui en tire le meilleur profit ? En dix chapitres, dix études qui peuvent se lire séparément les unes des autres, le livre répond à ces questions.
On découvrira la peine des esclaves et des forçats dans les bagnes du sel, le partage des revenus au détriment des sauniers, la construction d’une saline fortifiée aux portes de la Camargue, les efforts des Suisses longtemps démunis pour faire venir le précieux minéral, l’entrée du sel dans l’économie mondialisée dès la fin du Moyen Âge, les flottes des puissances maritimes du nord de l’Europe qui traversent l’Atlantique à la recherche de ce produit stratégique, l’instauration de la gabelle dans un grand nombre d’États, etc. Grand produit agricole, minier, industriel et commercial, le sel est entré précocement dans la révolution industrielle, il a ensuite ouvert les voies de la mondialisation, accompagnant une fois de plus une grande mutation de l’économie-monde et ce, bien avant la fin du XXe siècle."

Jean-Claude Hocquet, directeur de recherches au CNRS, est spécialiste du sel et de Venise à l’époque médiévale. Il est l’auteur des ouvrages Hommes et paysages du sel (Actes Sud, 2001), Venise au Moyen Age (Les Belles Lettres, 2003), et de Venise et la mer, XIIe-XVIIIe siècles (Fayard, 2006).