Accueil > Actualités ultramarines > Vient de paraître Dissidents du Maghreb. Depuis les indépendances de Khadija (...)

Vient de paraître Dissidents du Maghreb. Depuis les indépendances de Khadija Mohsen-Finan et Pierre Vermeren chez Belin

Le 19 mars 2019 à 08h59

Vient de paraître Dissidents du Maghreb. Depuis les indépendances de Khadija Mohsen-Finan et Pierre Vermeren chez Belin, coll. "Histoire", 2018, 396 p. ISBN : 978-2-410-00534-9 Prix : 24 €.

"Une autre histoire du Maghreb contemporain
Les "Printemps arabes" ont pris l’Occident par surprise. Pourtant, face aux États autoritaires nés après les indépendances, des hommes et de femmes se sont toujours levés. Ce sont à proprement parler des dissidents politiques, comme en connut l’Europe de l’Est à l’époque soviétique. Mais, à la différence des régimes autoritaires du passé, l’autoritarisme contemporain ne peut pas s’abstraire de son siècle : tous les habitants et tous les dirigeants savent qu’il existe un monde libre, quelque part, et que dans de nombreux Etats, y compris souvent les plus proches culturellement et géographiquement, les libertés politiques, publiques et privées sont en vigueur. Au Maghreb, cette conviction est d’autant plus forte qu’il existe un espace de circulation à la fois physique (15 millions de Maghrébins avec leurs descendants vivent en Europe au début du XXIe siècle), linguistique et culturel avec l’Europe, et en particulier avec la France.
Deux grands spécialistes du Maghreb, l’historien Pierre Vermeren et la politiste Khadija Finan, écrivent une histoire méconnue du Maghreb. Des militants ont combattu au sein d’organisations nationales de droits de l’Homme (contre les brutalités policières et judiciaires), en faveur de revendications culturelles (droit à la langue berbère), de la liberté d’expression (droit à une presse et à des syndicats libres), de genre (droit à l’égalité des femmes) ou de respect des droits des travailleurs. L’aventure politique des Printemps arabes a tourné à la tragédie en Syrie et seule la Tunisie est parvenue à établir un compromis mais il demeure un point clef : un autre Maghreb est possible."

Khadija Mohsen-Finan est spécialiste du Maghreb et des questions méditerranéennes. Elle travaille également sur l’intégration des populations musulmanes en Europe. Khadija Mohsen-Finan est chargée du séminaire « Le Maghreb dans les relations internationales » à l’IEP de Paris au sein du Master Affaires internationales (Paris School of International Affairs (PSIA). Elle dispense également le séminaire « Les transitions politiques dans le monde arabe » à l’Université Paris I-Panthéon Sorbonne. Khadija Mohsen-Finan est par ailleurs professeur à l’Université Ca’Foscari de Venise (European Master MIM).
Pierre Vermeren est Professeur d’histoire (2012) à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Depuis cette date, il encadre et fait soutenir des thèses sur le monde arabe contemporain. Il est en outre membre du laboratoire Sirice ; directeur des études du master professionnel Coopération Internationale en Afrique et au Moyen-Orient (CIAMO), qu’il a contribué à fonder à Paris 1 en 2014 ; membre du Comité de pilotage de l’IISMM à l’EHESS, où il co-anime un séminaire de recherche sur les confréries ; et directeur de collection aux Publications de la Sorbonne.