Accueil > Actualités ultramarines > Vient de paraître Hàm Nghi. Empereur en exil, artiste à Alger d’Amandine Dabat (...)

Vient de paraître Hàm Nghi. Empereur en exil, artiste à Alger d’Amandine Dabat aux Sorbonne Université Presses

Le 20 novembre 2019 à 17h47

Vient de paraître Hàm Nghi. Empereur en exil, artiste à Alger d’Amandine Dabat aux Sorbonne Université Presses, 2019, 552 p. ISBN : 979-10-231-0651-0 Prix : 35 €.

Présentation & dédicace le Mercredi 20 novembre 2019, à 18 h - Maison de la Recherche - Amphithéâtre G. Molinié - 28, rue Serpente - 75006 Paris
Cette présentation sera suivie d’un pot amical au sein de la librairie des Sorbonne Université Presses (Maison de la Recherche).
Je vous remercierais d’avertir de votre présence Madame Doria Le Fur (doria.le_fur@sorbonne-universite.fr) par retour de mail.


"L’histoire de Hàm Nghi (1871-1944), jeune empereur du Vietnam qui résista à l’instauration du protectorat français en Indochine, demeure méconnue. Prisonnier politique, exilé à Alger à l’âge de dix-huit ans, le prince d’Annam, tel qu’on l’appelle désormais, choisit de consacrer sa vie à l’art. Il se lie d’amitié avec Auguste Rodin et Judith Gautier, côtoie les milieux artistiques et intellectuels de son époque. Surveillé sans relâche par le gouvernement français, qui le considère comme un dangereux ennemi, le prince parvient à communiquer avec ses proches restés en Indochine, grâce à un réseau d’amis qui circule entre l’Algérie, l’Extrême-Orient et la métropole.
Dessin, peinture et sculpture : Hàm Nghi crée un espace de liberté qui lui est propre. Il se forme aux beaux-arts auprès de Français. Il s’inspire des impressionnistes et postimpressionnistes, ainsi que des sculpteurs contemporains pour produire une œuvre au croisement de plusieurs cultures.
Pour les Vietnamiens d’aujourd’hui, Hàm Nghi est un héros national, symbole de la résistance à la colonisation. À travers cette première biographie de cet artiste singulier, de ce personnage historique au destin hors du commun, Amandine Dabat croise le point de vue officiel et politique de la France, avec celui, intime, du prince sur sa propre vie. Son œuvre, conservée dans des collections particulières, très peu exposée, est étudiée ici pour la première fois. La mise au jour récente d’une grande partie de sa correspondance privée vient éclairer ce pan de l’histoire coloniale de la France."





Amandine Dabat est docteure en Histoire de l’art (Sorbonne Université), titulaire d’un master en Études vietnamiennes (Université Paris-Diderot) et membre du centre Asie du Sud-Est à l’EHESS. Elle prépare actuellement une exposition « Hàm Nghi, l’art en exil », au musée des Arts asiatiques de Nice.


Salutations amicales à Henri Eckert pour nous avoir signalé cette précieuse parution et la présentation de cet ouvrage