Accueil > Actualités ultramarines > Vient de paraître Du héros à la communauté. Le cheminement des identités en (...)

Vient de paraître Du héros à la communauté. Le cheminement des identités en Afrique (XIXe-XXIe siècle) sous la direction d’Elara Bertho, Jean-Luc Martineau, Céline Pauthier et Florent Piton aux Presses universitaires du Midi

Le 21 janvier 2020 à 20h43

Vient de paraître Du héros à la communauté. Le cheminement des identités en Afrique (XIXe-XXIe siècle) sous la direction d’Elara Bertho, Jean-Luc Martineau, Céline Pauthier et Florent Piton aux Presses universitaires du Midi, coll. "Cahiers Afrique. Sciences humaines et sociales" (vol. 30), 220 p. ISBN : 978-2-8107-0653-2 Prix : 25 €.

"Cet ouvrage est consacré aux multiples formes d’énonciation des identités et aux modalités de leur concrétisation en Afrique. Il rassemble dans une même analyse des énoncés de types très différents qui, tous, participent aux constructions identitaires : discours et récits oraux, textes littéraires, journalistiques ou administratifs, objets emblématiques ou encore délimitations territoriales. Résolument transdisciplinaire, il retrace le cheminement des identités en Afrique, à travers l’institution imaginaire des territoires, la fabrique textuelle des héros et les usages mémoriels des figures historiques.
Ce faisant, il donne des pistes, invitant à ne négliger aucune approche pour une analyse plus complète des processus de construction identitaire."



Elara Bertho est chargée de recherches CNRS au sein du laboratoire Les Afriques dans le Monde (UMR 5115). Ses recherches portent sur les imaginaires des guerres coloniales au Niger et en Guinée. Elle est autrice de Sorcières, tyrans, héros. Mémoires postcoloniales de résistants africains, Honoré Champion, 2019.
Jean-Luc Martineau est maître de conférences à l’INALCO et membre du laboratoire CESSMA (UMR 245). Ses recherches sont consacrées au Nigeria, aux questions de constructions identitaires, à l’histoire culturelle, politique et urbaine de l’espace yoruba en particulier.
Céline Pauthier est maîtresse de conférences à l’université de Nantes et membre du Centre de recherches en histoire internationale et atlantique. Ses recherches portent sur les imaginaires de l’indépendance, les constructions identitaires et les circulations militantes en Afrique de l’Ouest, plus particulièrement en Guinée au XXe siècle.
Florent Piton est doctorant à l’université Paris Diderot et membre du laboratoire CESSMA (UMR 245). Ancien chargé de cours à Sciences Po Paris, puis ATER en histoire contemporaine de l’Afrique à l’université Paris Diderot, ses recherches portent sur l’histoire des mobilisations sociales et politiques au Rwanda des années 1950 au génocide des Tutsi. Il est l’auteur de Le Génocide des Tutsi du Rwanda, Paris, La Découverte, 2018.


Information précieuse diffusée sur Twitter par Florent Piton :
https://twitter.com/fpiton/status/1218582929024200709