Accueil > Actualités ultramarines > À paraître le dossier "Tristes trophées. Objets et restes humains dans les (...)

À paraître le dossier "Tristes trophées. Objets et restes humains dans les conquêtes coloniales du XIXe siècle" sous la direction de Lancelot Arzel et Daniel Foliard de la revue Monde(s). Histoire, Espaces, Relations aux Presses Universitaires de Rennes

Le 19 mai 2020 à 18h39

À paraître (fin mai 2020) le dossier "Tristes trophées. Objets et restes humains dans les conquêtes coloniales du XIXe siècle" sous la direction de Lancelot Arzel et Daniel Foliard de la revue Monde(s). Histoire, Espaces, Relations aux Presses Universitaires de Rennes, 2020, n° 17. ISBN : 978-2753580473 Prix : 25 € (20 € le numéro pour les abonnés). La version numérique du dossier sera disponible sur Cairn.info.

"Ce numéro de la revue Monde(s) aborde frontalement la question des pratiques de collecte d’objets et de restes humains dans le contexte des conquêtes coloniales de la fin du XIXème siècle et du début du XXème siècle. Il réunit des historiens et des anthropologues formés dans différents pays européens et spécialistes de différents empires coloniaux. Il propose donc une véritable histoire connectée de ces pratiques de victoire et de muséification. Le problème central des mots et des catégories de butin, souvent laissée de côté par les travaux existants, est abordé par plusieurs des articles proposés. Les articles examinent non seulement la capture puis la circulation de ces prises de guerre et de ces objets négociés mais aussi leur vie sociale en métropole."



Ce dossier correspond aux actes de la journée d’étude "Tristes trophées. S’approprier, exposer et restituer objets et restes humains des conquêtes coloniales (de la du fin du XIXe siècle à nos jours)" (Paris, 5 septembre 2018).

Professeur agrégé et docteur en histoire contemporaine, Lancelot Arzel est chercheur associé au Centre d’Histoire de Sciences Po. Sa thèse a analysé l’expérience de la conquête coloniale chez les militaires européens envoyés en Afrique centrale, des années 1880 aux années 1900, en insistant sur le rôle central de la chasse, de la guerre et des violences armées. Il a publié plusieurs articles sur la chasse au gros gibier, les collections d’objets et de spécimens naturels et la Première Guerre mondiale en Afrique centrale. Avec Isabelle Surun et Samuel F. Sanchez, il a dirigé un numéro de la Revue d’Histoire du XIXe siècle sur les souverainetés africaines. Il travaille désormais sur une histoire comparée des commissions d’enquête envoyées en Afrique centrale au début du XXe siècle pour faire la lumière sur les scandales liés aux violences armées et "atrocités" commises dans ces sociétés coloniales (Congo français, État indépendant du Congo).
Daniel Foliard est maître de conférences en civilisation britannique à l’université Paris Ouest Nanterre. Il travaille sur la façon dont l’image, cartographique ou photographique, a accompagné l’expansion de l’influence européenne au XIXe siècle et au début du XXe siècle. Il a notamment publié un livre sur les liens entre la cartographie britannique et l’invention du Moyen-Orient (Dislocating the Orient : British Maps and the Making of the Middle East, 1854-1921, Chicago, Chicago University Press, 2017).


Nous tenons à remercier chaleureusement Daniel Foliard pour nous avoir signalé la parution de ce dossier précieux.