Accueil > Actualités ultramarines > Table-ronde autour du livre d’Oissila Saaidia Algérie coloniale. Musulmans et (...)

Table-ronde autour du livre d’Oissila Saaidia Algérie coloniale. Musulmans et chrétiens, le contrôle de l’Etat (1830-1914) (Maison de la Recherche, mardi 14 avril)

Le 9 avril 2015 à 17h50

L’Institut de recherche pour l’étude des religions (UMS Maison de la Recherche - université Paris-IV Sorbonne) organise une table-ronde le mardi 14 avril 2015, de 18h à 20h, salle D040 de la Maison de la Recherche, autour du livre d’Oissila Saaidia,

Algérie coloniale. Musulmans et chrétiens, le contrôle de l’État (1830-1914)
(CNRS éditions, février 2015) (cf. présentation du livre sur cet autre article de la Sfhom)

« Au cours du XIXe siècle, catholicisme et islam deviennent les deux religions majoritaires en Algérie. Alors que l’islam est attesté depuis des siècles, le catholicisme est assimilé au conquérant. Comment la France a-t-elle procédé dans ses relations avec ces deux religions ? Et que nous disent ces relations de la réalité coloniale ?
Oissila Saaidia retrace ici les étapes qui ont conduit à “l’invention du culte musulman”. Le catholicisme apparaît, lui, comme l’un des piliers de l’ordre colonial bien que des tensions apparaissent avec la République anticléricale. De leur côté, les musulmans sont soumis à une “obsession sécuritaire” croissante de la part des autorités françaises.
C’est dans ce contexte de mise sous tutelle des cultes que la loi de Séparation de 1905 va donner, pour la première fois, un cadre légal à l’islam. Conçue pour la métropole, cette loi est censée inaugurer un nouveau type de relations entre l’État et les cultes. Elle stipule en effet que la République ne reconnaît ni ne subventionne aucun d’entre eux. En théorie, toutes les confessions sont placées à la même enseigne républicaine. Dans la réalité, les choses seront bien différentes en Algérie… » (présentation de l’éditeur)

Présidée par M. Jacques Frémeaux (Paris-IV), cette séance réunira MM. Jean-Dominique Durand (Lyon-III), Henry Laurens (Collège de France) et Guy Pervillé (FRAMESPA - Toulouse-II). Un temps de libre discussion entre l’assistance et les conférenciers aura lieu à l’issue des interventions. Oissila Saaidia (LARHRA – Lyon II), présente à la tribune, répondra aux questions.

Vous êtes cordialement invités à y assister. L’entrée est libre et ouverte à tous, dans la limite des places disponibles. Pour des raisons de sécurité, l’inscription est obligatoire, auprès de Martin Dumont, secrétaire général de l’IRER : martin.dumont@gmail.com