Accueil > Actualités ultramarines > Vient de paraître Des pays au crépuscule. Le moment de l’occupation coloniale (...)

Vient de paraître Des pays au crépuscule. Le moment de l’occupation coloniale (Sahara-Sahel) de Camille Lefebvre chez Fayard

Le 22 avril 2021 à 15h45

Vient de paraître Des pays au crépuscule. Le moment de l’occupation coloniale (Sahara-Sahel) de Camille Lefebvre chez Fayard, coll. "L’épreuve de l’histoire", 2021, 352 p. ISBN : 9782213718101 Prix : 24 € (existe aussi en version électronique).

"Camille Lefebvre nous immerge dans les premiers temps de la colonisation et redonne vie aux mondes qui s’enchevêtrent alors, pour nous aider à saisir comment s’est peu à peu construite la domination coloniale.
Au début du XXe siècle, quatre-vingts militaires français accompagnés de six cents tirailleurs envahissent deux puissantes villes du Sahara et du Sahel. La France, comme plusieurs autres pays européens, considère alors les territoires africains comme des espaces à s’approprier. Elle se substitue par la force aux gouvernements existants, au nom d’une supériorité civilisationnelle fondée sur le racisme.
Depuis le cœur de ces deux villes, grâce à une documentation exceptionnelle, Camille Lefebvre examine comment s’est imposée la domination coloniale. Militaires français, tirailleurs, mais aussi les sultans et leur cour, les lettrés et les savants de la région, sans oublier l’immense masse de la population, de statut servile ou libre, hommes et femmes : tous reprennent vie, dans l’épaisseur et la complexité de leurs relations. Leur histoire révèle la profondeur des mondes sociaux en présence ; elle retisse les fils épars et fragmentés des mondes enchevêtrés par la colonisation.
Les sociétés dans lesquelles nous vivons, en France comme au Niger, sont en partie issues des rapports de domination qui se sont alors noués ; s’intéresser à la complexité de ce moment nous donne des outils pour penser notre présent."

Camille Lefebvre (https://twitter.com/CamiLefebvre) est historienne, directrice de recherche au CNRS à l’Institut des mondes africains. Elle a reçu la médaille de bronze du CNRS en 2016 et dirige le projet européen ERC-Langarchiv.