Accueil > Actualités ultramarines > Paru récemment Généalogie des villes d’Algérie. Voyage au cœur des civilisations (...)

Paru récemment Généalogie des villes d’Algérie. Voyage au cœur des civilisations de Leila Latrèche chez Riveneuve

Le 24 avril 2021 à 11h28

Paru récemment Généalogie des villes d’Algérie. Voyage au cœur des civilisations de Leila Latrèche chez Riveneuve, 2018, 319 p. ISBN : 978-2-36013-486-1 Prix : 20 €.
Préface de Denis Bauchard. Cartographie de Karim Chaïbi.


"L’Algérie ne s’est pas faite en un jour ! Les villes algériennes ont connu tout au long de l’histoire des appellations différentes depuis l’écriture libyque et le « libyco-berbère » et leurs contacts avec le punique, le grec, le latin, l’arabe, l’espagnol, le turc, le français ; langues de tous les conquérants et occupants de cet espace géographique devenue Algérie. Dans cette société de synthèse, les noms propres de lieux se sont construits en strate suivant différentes couches historiques, dans une continuité parfois, mais aussi dans l’assimilation et l’interpénétration de tous les apports étrangers.
L’ouvrage présente ainsi un triple intérêt : géographique, historique et linguistique. Six générations de villes se sont succédées depuis l’Antiquité : berbères, phéniciennes et carthaginoises, romaines et byzantines, arabes et ottomanes, françaises avant les renominations et les villes-nouvelles d’après 1962. C’est à un véritable voyage à travers l’histoire que l’auteure invite en rappelant sans cesse les racines berbères, arabes, turques, puniques, françaises ou encore grecques des différents lieux rencontrés. Ce livre ravira tous les passionnés de la longue histoire de l’Algérie."

Leila Latrèche (https://www.leilalatreche.com/) est docteur en géopolitique, spécialisée dans les relations internationales, elle travaille plus particulièrement sur la politique étrangère cubaine, les relations sovieto-cubaines et la démocratisation en Amérique Latine.
Denis Bauchard a été ambassadeur de France en Jordanie et au Canada. Il a présidé l’Institut du Monde arabe de 2002 à 2004 avant de devenir consultant pour l’Institut français des relations internationales (IFRI).
Karim Chaïbi est cartographe.