Accueil > Actualités ultramarines > Vient de paraître Une histoire sociale du Nouveau Monde sous la direction de (...)

Vient de paraître Une histoire sociale du Nouveau Monde sous la direction de Cécile Vidal aux Éditions de l’EHESS

Le 6 octobre 2021 à 23h05

Vient de paraître Une histoire sociale du Nouveau Monde sous la direction de Cécile Vidal aux Éditions de l’EHESS, coll. "En temps & lieux", 2021, 339 p. ISBN : 978-2-7132-2898-8 Prix : 24,80 €.

"En 1503 apparaît pour la première fois l’expression « Nouveau Monde » dans une lettre attribuée au navigateur florentin Amerigo Vespucci. Elle désigne les Amériques que les Espagnols puis les Portugais ont entrepris d’explorer et coloniser depuis 1492. Désormais, ces territoires constituent bien des mondes « nouveaux », tant pour les Européens qui choisirent de s’établir outre-Atlantique que pour les Africains transportés de force et les Amérindiens confrontés à ces migrations. C’est à la construction de sociétés multiethniques d’un type inédit que la situation coloniale donna naissance, souvent dans la violence.
En articulant les points de vue des trois populations en contact, l’approche comparatiste de cet essai collectif pose un regard neuf sur l’histoire sociale de l’ensemble des Amériques à la période moderne. Le dialogue entre des historiographies nationales qui d’ordinaire s’ignorent permet de dépasser l’opposition sociopolitique entre Amérique du Nord et Amérique latine, tout en révélant la centralité de la Grande Caraïbe.
Trois perspectives sont mobilisées – hémisphérique, atlantique et impériale – qui mettent au jour autant de facettes des mêmes dynamiques sociales : migrations et mobilités, travail, marchés, territoire et propriété, famille(s), religions, droit et justice, ordre social. Ce livre démontre ainsi la spécificité de l’impérialisme et du colonialisme d’Ancien Régime, étroitement associé à la traite des esclaves et à l’esclavage et, plus largement, la singularité de l’histoire d’un monde atlantique qui sert de laboratoire social à la première globalisation."

Avec des textes de : António de Almeida Mendes, Auge Argouse, Pedro Cardim, Charlotte de Castelnau L’Estoile, Vincent Cousseau, Manuel Covo, Cláudia Damasceno Fonseca, Jean Hébrard, Marie Houllemare, Aliocha Maldavsky, Federica Morelli, Dominique Rogers, François-Joseph Ruggiu, Jean-Frédéric Schaub et Cécile Vidal.