Accueil > Actualités ultramarines > À paraître Histoire des tirailleurs sénégalais. De l’indigène au soldat, de 1857 (...)

À paraître Histoire des tirailleurs sénégalais. De l’indigène au soldat, de 1857 à nos jours d’Anthony Guyon chez Perrin avec le Ministère des Armées

Le 11 mai 2022 à 19h19

À paraître (2 juin 2022) Histoire des tirailleurs sénégalais. De l’indigène au soldat, de 1857 à nos jours d’Anthony Guyon chez Perrin avec le Ministère des Armées, 2022, 384 p. ISBN : 978-2-262-08597-1 Prix : 22 € (existe également en version électronique).

"Si les études portant sur le rôle des tirailleurs sénégalais durant les deux conflits mondiaux sont légion, rares sont les livres qui retracent toute leur histoire, de leur création par décret impérial en 1857 à leur disparition en 1960 après la dissolution de l’A-ÉF et de l’A-OF. Pourtant, ce corps d’armée – qui désigne en réalité tous les soldats africains de couleur qui se battent pour l’Empire – fait partie intégrante de l’histoire de France. En effet, de la conquête de Madagascar en 1895 aux guerres d’indépendance (Indochine, Algérie…) en passant bien sûr par les Première et Seconde Guerres mondiales, ces troupes coloniales sont de tous les combats.
Mais comment l’état-major français considère-t-il les tirailleurs pendant un siècle ? De quelle façon son attitude évolue-t-elle au fil des années ? En quoi influence-t-elle celle de l’opinion publique
métropolitaine qui, pendant longtemps, ne voit en ces soldats que la personnification du célèbre slogan « Y a bon » de la marque Banania ? Revenant sur les moments de gloire (la défense de Reims
en 1918, la bataille de Bir Hakeim en 1942, etc.) autant que sur les tragédies (les exactions commises par la Wehrmacht en 1940 ou encore le massacre de Thiaroye en 1944), Anthony Guyon répond
à toutes ces questions parmi beaucoup d’autres. Partant, il propose la première synthèse complète et nuancée sur cette armée mythique et, surtout, sur les hommes qui la composent. S’intéressant aux trajectoires collectives mais aussi aux destins individuels (tels ceux de Lamine Senghor ou Addi Bâ), il bat en brèche les poncifs récurrents et rend aux tirailleurs sénégalais la place qu’ils méritent dans l’histoire."

Enseignant agrégé et docteur en histoire, Anthony Guyon (https://twitter.com/Anthony_Guyon) a consacré sa thèse aux tirailleurs sénégalais de 1919 à 1940. Ses travaux reposent notamment sur l’étude du fonds de Moscou au SHD de Vincennes et de celui de nombreux centres d’archives dans le sud de la France.

Nous remercions amicalement Anthony Guyon pour nous avoir fait parvenir la couverture de son livre à paraître et l’en félicitons chaudement.