Accueil > Actualités ultramarines > Colloque "1848 et après ? Sortir de l’esclavage" (Archives nationales-Site de (...)

Colloque "1848 et après ? Sortir de l’esclavage" (Archives nationales-Site de Pierrefitte-sur-Seine, 1er & 2 juin 2022)

Le 18 mai 2022 à 07h55

Colloque ’1848 et après ? Sortir de l’esclavage’
Archives nationales

Dans le cadre de l’Exposition ’Décret d’abolition de l’esclavage de 1848’
Site de Pierrefitte-sur-Seine - auditorium et en visio conférence
Mercredi 1er et jeudi 2 juin 2022



"Inscription gratuite et obligatoire, présentiel ou par visio, à l’adresse 2022colloqueesclavage.an@culture.gouv.fr
Venez nombreux !" (TG)


"Décision politique et acte juridique, l’abolition de l’esclavage en 1848 met fin à un système qui, pendant plus de deux siècles, a façonné les sociétés coloniales et l’économie françaises et a créé un ordre mondial fondé sur la domination.
Acte majeur de l’histoire du XIXe siècle, inscrit dans un mouvement mondial de lutte contre l’esclavage colonial et d’affirmation des droits humains, et pourtant souvent absent du récit historique français, le décret du 27 avril ne pouvait que prendre place dans le cycle des Essentiels des Archives nationales.
Pour autant, pour les contemporains de la Révolution de 1848, comme pour les historiens du XXIe siècle, ce décret n’est pas la « fin de l’histoire », car la sortie de l’esclavage pose de multiples questions que, d’abord, se sont posées les historiens des Caraïbes et de l’océan Indien, avant qu’elles soient envisagées dans une vision globale des processus de colonisation.
Ce colloque, qui se tient sur le site de Pierrefitte-sur-Seine des Archives nationales et par visioconférence, invite à regarder l’abolition de l’esclavage non comme un point d’arrivée, mais comme un moment critique, où se posent des questions récurrentes de l’histoire humaine et de l’histoire française : paradoxe d’une citoyenneté coloniale, dynamiques populaires et actes politiques de « grands hommes », rupture ou transformation inéluctable de paradigmes économiques et sociaux…
Les interventions programmées permettront d’aborder ces questions au prisme de sources variées et de la diversité des territoires, et de replacer, au cœur du processus de l’esclavage à la liberté, les premiers intéressés."



Comité scientifique :
Dominique Taffin, Isabelle Dion, Bruno Maillard, Jean-Pierre Sainton, Violaine Challéat Fonck, Tiphaine Gaumy, Anne-Sophie Lienhard